Hygiène au naturel du chien et du chat

Question propreté, nos compagnons savent très bien se débrouiller. Les chats consacrent en moyenne 2 à 4 heures par jour à leur toilette. Le chien est moins maniaque et plus expéditif. Il se lèche souvent, mais chaque fois pendant quelques minutes, ce qui est suffisant dans la plupart des cas. Ceci ne vous empêche de participer de temps en temps à leur toilette. Les produits naturels, dont le choix est vaste, permettent de pratiquer ces soins en respectant leur santé et leur environnement.

Les soins du pelage

Le brossage régulier débarrasse le pelage des poils tombés, des bourres (poils agglutinés), des poussières et des graisses en excès. Pour le rendre plus efficace, vous pouvez appliquer au préalable un shampooing à sec maison, utile surtout pour les chiens au pelage gras et odorant. Versez dans un pot, à dose égale, du bicarbonate de soude et de l’argile blanche surfine (ou de la fécule au choix), secouez pour bien mélanger. Saupoudrez une petite quantité du mélange sur le pelage, en veillant à ce que l’animal de l’inhale pas, et massez pour bien faire pénétrer. Laisser poser si possible quelques minutes, puis procédez au brossage.

Après le shampooing et pour parfaire la toilette de votre animal, vous pouvez terminer par un soin « bien-être ». Pour les chats et les petits chiens, vous pouvez frictionner le pelage avec un hydrolat (eau florale). L’eau de lavande par exemple va avoir un effet relaxant et une légère action répulsive contre les puces.

L’eau de romarin contribuera à tonifier et embellir le pelage. Pour un gros chien, vous pouvez remplacer ces produits un peu onéreux par des infusions fortes de lavande et/ou de romarin (1 cuiller à soupe pour ½ litre d’eau), à utiliser tièdes ou froides.

Les oreilles et les yeux

Pour les débarrasser des croutes ou des dépôts qui les encombrent, utilisez une compresse imprégnée de produits naturels qui leur sont adaptés. Ainsi, pour les oreilles, vous pouvez soit employer du sérum physiologique en dosette, soit un hydrolat de bleuet ou de camomille, conditionné en flacon spray et gardé au réfrigérateur. Pour les oreilles, l’huile d’olive (ou amande, tournesol, noisette) convient bien. Roulez le textile imprégné d’huile pour former un cône et nettoyez simplement l’intérieur du pavillon, jusqu’à la sortie du conduit auditif, sans faire pénétrer la compresse à l’intérieur.

Les dents et les griffes

Les dents n’ont pas besoin de soin spécifique. Il suffit d’examiner de temps en temps la présence de tartre. Si le dépôt s’avère important (avec souvent une haleine fétide), un détartrage chez le vétérinaire est nécessaire. Pour éviter d’en arriver là, optez régulièrement pour des aliments durs, à mastiquer (et pas uniquement des pâtées molles).

Quant aux griffes, si vous devez les couper, utilisez des pinces spécifiques (en animalerie) et surtout pas des coupe-ongles ou des ciseaux qui risquent de les fendre. Veillez à ne pas blesser la pulpe. Elle se voit par transparence chez le chat (elle apparaît rose), mais ne se voit pas ou peu chez le chien. L’astuce consiste à placer le ciseau dans le prolongement de l’angle formé par le coussinet. Si vous hésitez sur le geste, demandez conseil à un vétérinaire ou un toiletteur. Si par accident vous blessez votre chien, pas de panique. Appliquez aussitôt sur la griffe concernée de l’argile blanche (en poudre), qui va stopper le saignement et éviter l’infection. Normalement, il n‘y aura aucune complication. Toutefois, dans les jours qui suivent, vous pouvez appliquer un spray désinfectant 2 fois par jour.

Lire plus

  • La carotte : une racine protectrice…

  • Utilisation thérapeutique de l’Ache (des marais)

  • L’ail : le remède miracle pour les maux et les douleurs

  • Arthrose, arthrite et autres pathologies osseuses : la silice, solution du quotidien

  • Hygiène au naturel du chien et du chat

  • Les maux de tête : comment les soulager !